Culture Prévention N°8

Télécharger (pdf – 1,0 Mo)

Au sommaire du Culture Prévention n°8, l’exposition au soleil et les risques pour la santé :

– indicateurs et facteurs de risques (index UV et types de peau),
– risques pour la santé (coups de soleil… et cancer)
– mesures de prévention (éviter l’exposition et se protéger)

 

1992-2012, l’IMP fête ses 20 ans

A l’occasion des 20 ans de l’Institut maritime de prévention, nous vous convions à un après-midi dédié à la sécurité et aux conditions de travail et de vie des gens de mer. Rendez-vous le 6 juillet 2012, à partir de 16h00 salle Henri Verrière au port de pêche de Lorient.

Au programme de cet après-midi :
• 16h00 -18h00 : Exposition et démonstration notamment de VFI et de balises individuelles
• 18h00 : Cocktail

Nous espérons vous voir nombreux pour fêter ensemble cet événement.

Journée d’information sur les balises individuelles le 8 juin à Port Haliguen (56)

L’Institut maritime de prévention organise, en partenariat avec la Direction de la mer et du littoral et le comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins du Morbihan, une journée d’information et de démonstration autour des balises individuelles.

Rendez-vous le vendredi 8 juin à partir de 9h00, salle de la société nautique de Quiberon à Port Haliguen.

 

Les PICB (Protecteurs Individuels Contre le Bruit)

Télécharger (pdf – 1,1Mo)

Le bruit à bord des navires de pêche constitue une nuisance importante. Il peut être la cause de troubles cardio-vasculaires (hausse de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle), nerveux (sommeil dégradé, stress, irritabilité), digestifs et respiratoires (hausse du rythme respiratoire). Mais surtout, l’exposition prolongée et répétée à des niveaux de bruits excessifs conduit lentement et irrémédiablement à une surdité. Au début, la perte auditive peut être temporaire. Avec le temps, elle devient définitive. Souvent les marins ne s’en rendent compte que lorsque le déficit auditif devient invalidant. Pour lutter contre les risques liés aux nuisances sonores à bord des navires, l’armateur doit d’abord mettre en place des mesures de protection collectives (réduction du bruit à la source, traitement acoustique des cloisons…). Quand ces mesures sont inapplicables ou atteignent leur limite, la protection des marins doit passer par l’utilisation de Protecteurs individuels contre le bruit (PICB). Lire la suite

Culture Prévention n°7

Télécharger (pdf – 1,4Mo)

Au sommaire du Culture Prévention n°7, le point sur le DUP (Document Unique de Prévention) dans les entreprises conchylicoles :

– rappel des obligations réglementaires,
– exemple de forme et de contenu du DUP à travers deux situations de travail réelle

POINT PRÉVENTION N°3 – Le choix du VFI appartient à ceux qui les fournissent et qui les portent

Un chalutier de moins de 12 mètres, armé par trois hommes, est en pêche sur des fonds de 20 à 30 mètres, où le risque de « croche » n’est pas nul. Le patron est à la conduite du navire, les deux matelots, une main sur la fune l’autre sur le volant des freins de treuil, prêts à réagir à la moindre tension excessive sur les câbles. Les deux matelots portent par dessus leurs vêtements un VFI de type gilet à gonflement automatique de 150N. La pluie se met à tomber. Les deux matelots quittent leur poste pour décapeler leur V.F.I, enfiler une vareuse (accrochée sur l’arrière de la timonerie fort exiguë) et remettre leur V.F.I par dessus.
C’est à ce moment que l’engin de pêche « croche » le fond, provoquant la rupture à bâbord d’un des éléments du train de pêche puis le retournement du navire en quelques secondes et la chute à la mer des hommes se trouvant sur le pont . Un des matelots n’ayant pas fini de remettre son V.F.I ne pourra être réanimé par les secours.

Lire la suite

L’IMP en Basse-Normandie

Depuis 2009, l’IMP a engagé avec l’aide du Conseil régional, plusieurs actions en Basse-Normandie dont, notamment la sensibilisation des professionnels de la pêche aux équipements de protection individuelle. Pour mener à bien ces actions, l’IMP s’appuie sur un chargé de mission qui est Bertrand Cousin, également enseignant au lycée maritime de Cherbourg.

Contacter B. Cousin
Tel : 02 97 35 04 30

Formation « Sécurité et conditions de travail à bord des navires »

La prévention est l’ensemble des moyens utiles, pratiques et efficaces qui permet d’augmenter le niveau de sécurité d’une entreprise. Les stages proposés par l’IMP ont pour objectif de contribuer au développement d’une culture de prévention en rassemblant des acteurs de prévention internes et externes à l’entreprise maritime.

Les prochaines sessions de formation de 3 jours, organisées à Lorient, sur la sécurité et les conditions de travail et de vie à bord des navires auront lieu :

– du 22 au 24 mai 2012
– du 12 au 14 juin 2012

Les thèmes abordés seront :

  • L’analyse systémique de la sécurité,
  • Le retour d’expériences (accidents, presque-accidents, maladies liées au travail),
  • L’analyse clinique des accidents du travail « l’arbre des causes » (études de cas d’accidents),
  • L’analyse des situations de travail (embarquements IMP),
  • L’apport de l’ergonomie,
  • La normalisation ergonomie et sécurité,
  • Le document unique de prévention : évaluation des risques, plan et démarche de prévention, …
  • L’organisation de la prévention, les acteurs, les centres ressources,
  • La réglementation en matière d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail,
  • Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT),
  • Le bruit, l’éclairage, les manutentions manuelles de charges lourdes.
  • Les équipements de protection individuelle : VFI, harnais, casques, gants…

INSCRIPTION EN LIGNE

POINT PRÉVENTION N°2 – Chute… d’un nouvel embauché

Dix heures du matin, à quai, les opérations d’avitaillement sont en cours sur le chalutier de 33 mètres.

Un chariot-automoteur conduit par un employé de la société en charge de l’exploitation du port dépose deux piles de caisses vides sur le quai, au droit du panneau de cale. Le maitre d’équipage, grutier en titre (il a suivi une formation spécifique), est occupé sur le pont de pêche arrière à l’enroulement d’un chalut. Soucieux de quitter le port à l’heure prévue, le second prend les commandes de la grue et demande à un matelot présent sur le quai pour le changement de chalut, d’élinguer la pile de caisses. Le matelot s’exécute rapidement – le bosco a besoin de lui – sans même se rendre compte que la charge à soulever est légèrement en dehors de la zone d’apiquage de la grue. Le second, depuis le poste de conduite de la grue, ne s’aperçoit pas non plus que l’extrémité de la flèche n’est pas à l’aplomb des piles de caisses. Alors qu’il vire le câble, sans précaution, un stagiaire, ne connaissant pas le navire, à la recherche du patron, s’approche du bord du quai. Lire la suite