POINT PRÉVENTION N°7 – Le transport du personnel sur des remorques dans les entreprises conchylicoles

Dans certaines entreprises conchylicoles, le transport du matériel s’effectue à l’aide d’une remorque attelée à un tracteur. Il est fréquent qu’elle soit également utilisée pour transporter le personnel sur l’estran. Cette situation peut exposer les salariés à des risques professionnels et générer des accidents du travail. Au travers du récit d’un accident fictif, ce « Point Prévention » vous informe sur les mesures de prévention à observer pour réduire ce type de risques.
pp7

RÉCIT DE L’ACCIDENT

Un matin, dans une concession ostréicole de grossissement. Les trois salariés de l’entreprise terminent le chargement des poches d’huîtres sur une remorque puis s’installent à son bord. Le patron démarre le tracteur sur lequel la remorque est attelée . Le travail de la journée : installer les poches sur les tables et récupérer de nouvelles pour les ramener à l’atelier. Le convoi s’engage sur l’estran. Soudain, la remorque passe dans un trou d’eau. Les piles de poches sont brusquement secouées. Un des salariés, assis sur l’une d’elles, est déséquilibré et chute lourdement sur l’estran. Le patron stoppe immédiatement le tracteur. A terre, le salarié se plaint du bras. Il est pris en charge par les pompiers et conduit à l’hôpital. Une fracture de l’humérus sera diagnostiquée. Le salarié sera mis en arrêt de travail pendant un mois et demi…

L’ARBRE DES CAUSES

Identification des évènements ayant concouru à la survenue de l’accident

QUELLES SONT LES CAUSES DIRECTES ET INDIRECTES DE CET ACCIDENT ?

  • La remorque ne dispose pas d’aménagement dédié (assis ou debout) au transport du personnel ;
  • Le salarié est assis sur un support instable (pile de poches) ;
  • Les piles de poches ne sont pas saisies sur le plateau de la remorque ;
  • La remorque n’est pas équipée de gardes-corps destinés à prévenir le risque de chute de hauteur ;
  • La hauteur du plateau de la remorque par rapport au sol est importante ;
  • La vitesse du convoi n’est pas appropriée au terrain sur lequel il roule.

QUELS ENSEIGNEMENTS POUR LA PRÉVENTION ?

L’inadaptation de la remorque pour le transport de personnel est le point technique sur lequel la prévention doit se concentrer. Un aménagement spécifique pour le transport de personnel (debout ou assis) doit être créé : il peut s’agir d’un espace réservé sur le plateau de la remorque ou d’un espace indépendant du plateau. Par ailleurs, cet aménagement doit bénéficier d’une protection fixe ou amovible contre les chutes de hauteur.

Au niveau de l’organisation du travail, il faut veiller à adapter sa vitesse de conduite au terrain sur lequel on roule ; le confort et la sécurité du personnel en dépendent.

Zone de stockage et aménagement pour le transport du personnel sont séparés

Zone de stockage et aménagement pour le transport du personnel sont séparés

Le personnel est protégé contre les chutes de hauteur par un gardes-corps fixe et par une chaîne au niveau de l'accès

Le personnel est protégé contre les chutes de hauteur par un garde-corps fixe et par une chaîne au niveau de l’accès

LE TRANSPORT DU PERSONNEL SUR LES YOLES

Dans certaines entreprises conchylicoles, le transport de personnel s’effectue dans une yole, posée sur une remorque.

Une yole, posée sur une remorque attelée à un tracteur

Une yole, posée sur une remorque attelée à un tracteur

En l’absence d’aménagement spécifique, le personnel est parfois amené à s’assoir sur le bord du pavois lors du transport. Dans ce cas, il s’expose à un risque de basculement et de chute de hauteur.

Exemple d'une situation où le risque de basculement et chute de hauteur est présent.

Exemple d’une situation où le risque de basculement et chute de hauteur est présent.

En terme de prévention, il faut donc réduire ces risques en concevant des gardes-corps amovibles implantés soit dans la lisse soit à l’intérieur du pavois sur toute la longueur de la yole, mais également dans le sens de la largeur afin de compartimenter la yole et permettre au personnel de s’y tenir.